Lettre de solidarité aux étudiants d’Ayotzinapa

en español

Paris, le 31 octobre 2014

Nous, les étudiants et anciens étudiants des Ecoles normales de France, manifestons notre solidarité avec nos camarades de l’Ecole normale Rural “Isidro Burgos” de Ayotzinapa et leurs familles.

Nous sommes sans mots face à la barbarie qui a eu lieu le 26 septembre 2014 à Iguala, Guerrero : l’assassinat de six personnes, dont trois étudiants, l’un d’eux défiguré par la torture, et la disparition forcée de 43 autres étudiants aux mains de la police, avec la complaisance des autorités locales et la participation de groupes criminels. À ce jour, les étudiants n’ont pas encore étés retrouvés et les découvertes de fosses communes aux alentours d’Iguala se multiplient. Le gouvernement a été jusqu’à présent incapable d’informer sur le sort des étudiants disparus ainsi que sur l’identité des corps retrouvés dans les fosses clandestines. La façon dont l’enquête a été menée par les autorités, qui entravent le travail des journalistes et des médecins légistes indépendants, soulève plus d’inquiétudes qu’elle n’apporte de réponses. Ce n’est pas la première fois que des groupes de sécurité de l’Etat, en coordination ou pas avec des groupes paramilitaires, exécutent extrajudiciairement des civils désarmés. Combien d’innocents ont été des victimes « collatérales » de cette guerre contre les cartels lancée par le gouvernement mexicain ? Combien d’opposants politiques ont été éliminés sous le couvert de la guerre contre les drogues ? Combien d’êtres humains reposent aujourd’hui au Mexique dans une fosse commune, torturés, mutilés, disparus ?

En tant que membres des Ecoles normales de France, nous nous reconnaissons dans la mission humaniste d’enseignement que portent les Ecoles normales rurales du Mexique, qui, dans les campagnes, constituent souvent la seule référence éducative. Nous condamnons la longue histoire de répression et de criminalisation dont elles sont l’objet depuis des décennies, comme en témoignent la fermeture de nombre d’entre elles et l’assassinat de deux normaliens d’Ayotzinapa en 2011 lors d’une manifestation. Nous exprimons notre solidarité avec le combat des étudiants pour défendre leurs institutions contre les logiques de privatisation et de technicisation de l’enseignement.

Nous joignons notre voix à l’indignation générale que ces faits provoquent ainsi que face à la réaction décevante des autorités. Nous exigeons que les responsables soient déterminés et jugés, que les 43 étudiants soient retrouvés et que les corps des fosses clandestines soient identifiés.

Nous n’oublions pas les milliers de disparus et d’assassinés qui endeuillent le Mexique. Pour eux et pour les étudiants d’Ayotzinapa, nous réclamons justice !

Signé par 282 étudiants, anciens étudiants et enseignants des Ecoles Normales de France (Paris, Lyon, Cachan, Rennes).

Pour nous écrire : ens.mexique@gmail.com

Pour signer la lettrehttp://goo.gl/forms/WzamlNzHUn

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s